Projets culturels franco-allemands

Constitué.e.s en équipe, nous montons chaque année un projet culturel d'envergure, depuis sa conception scientifique jusqu'à sa mise en œuvre. Sous la conduite d'une enseignante et de spécialistes de la gestion de projet, nous montons des dossiers de financement, construisons nos outils et partons à la rencontre de professionnel.le.s de la culture qui nous appuient ponctuellement dans nos travaux.

Chaque projet est l'occasion aussi d'échanger avec d'autres étudiant.e.s en Allemagne et de partager nos expériences.

2019-2020

"(S)low culture: am Kreuzweg der Künste und Kulturen"

bannière slow culture.png

"(S)low culture: am Kreuzweg der Künste und Kulturen" était un voyage d’études en Bavière autour de questions d'interculturalité entre tradition et modernité, zones urbaines et rurales. D’une durée d’une semaine, ce voyage était l’occasion de découvrir ou redécouvrir, en compagnie d’étudiant.e.s allemand.e.s des Beaux-Arts, la richesse culturelle de la Bavière.

 

Au programme, la visite de Munich et de ses pinacothèques, le Château du Linderhof et son héritage baroque, ainsi que l’Eglise de Wies classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une halte dans la commune de Murnau, bastion de l’expressionnisme et résidence des peintres Gabriele Münter et Wassily Kandinsky, était l’occasion de voir de nos propres yeux ce que nous avions étudié à Paris dans le séminaire "Expressionnisme et mondialisation".

 

Enfin, le point d’orgue du séjour était la participation au festival de théâtre populaire des Passionsspiele dans le petit village d’Oberammergau. Ses habitant.e.s représentent tous les 10 ans depuis 1634 la vie du Christ devant plusieurs milliers de spectateurs.

 

Si le projet n’a pu aller jusqu’à son aboutissement compte tenu de la situation sanitaire, l’équipe s’est trouvée enrichie de compétences pratiques en gestion de projet et de connaissances approfondies sur l’histoire de l’art allemande.

2020-2021

"Le mystérieux métier d’écrire"

Exposition en ligne, entièrement réalisée par les étudiant.e.s depuis l’élaboration du propos scientifique jusqu’à la conception du site qui l’héberge, "Le mystérieux métier d'écrire" tente d’approcher sinon la vérité, du moins la réalité du métier d’écrivain. Dans cette quête, tout commence par un homme : l’écrivain, journaliste et attaché culturel Jean-Louis de Rambures (1930-2006), dont l’obsession a été la littérature et ses artisans. Vivant entre la France et l’Allemagne, il put rencontrer les grandes figures littéraires des années 1960 et 1970 telles que Jean-Marie Gustave Le Clézio, Françoise Sagan, Roland Barthes, mais aussi, outre-Rhin, Heinrich Böll, Günter Grass ou Ernst Jünger, qu’il fréquenta, interrogea, traduisit.

À travers un parcours interactif composé de documents d’archives de Jean-Louis de Rambures, notamment d’extraits de sa correspondance privilégiée avec de nombreux auteurs, ainsi que d’images exclusives, entrez dans l’univers de l’écriture pour tenter d’en comprendre les secrets !

Le projet est financé par l'Institut universitaire de France (IUF) et l'UFR LLCSE de notre université. Il est réalisé en partenariat avec l'Institut Mémoires de l'Edition contemporaine (IMEC) et sera présenté dans le cadre d'un colloque international de l'Université franco-allemande (UFA).

Le mystérieux métier d'écrire-17 (1).