Témoignages

Camille, assistante en conservation préventive chez Hermès

Peux-tu présenter ton stage ?

"Je suis assistante de conservation préventive à la Fondation Hermès, à Paris, pour une durée de six mois."

Que t'apporte-t-il professionnellement ? 

"Avant d'intégrer le Master Métiers de la culture, j'ai fait des études d'archéologie. Pour jeter un pont entre ces deux formations, j'avais besoin de me familiariser avec l'art contemporain. Je me suis dit qu'il n'y avait pas plus contemporain qu'un conservatoire de mode! Cela me permet de diversifier mes expériences et d'ouvrir mon profil alors que je commence mon parcours professionnel."

Quelles sont tes tâches ? 

"Je suis chargée du bon conditionnement des 60 000 objets de la collection avant leur archivage final : je m'assure que les matériaux seront préservés au mieux, que les textiles ne marquent pas de plis et que l'argent et le bois puisse être manipulés sans s'oxyder. J'indexe aussi les objets : je les décris pour la base de données, puis assiste à la prise des photos et enfin je les range. Je ne m'ennuie jamais, les tâches sont très variées, parfois même physiques."

Juliette, assistante chargée de projets culturels à l'IFRA, Francfort

Peux-tu présenter ton stage ?

"Je suis en stage pour six mois à l’IFRA (Institut français de Francfort). Ma principale mission est d’assister la chargée de projets culturels dans son travail."

 

 

Que t'apporte-t-il professionnellement ?

"J’ai fait un master d’histoire franco-allemand avant d’intégrer le Master MCFA. L’Institut français de Francfort m’intéressait tout particulièrement d’une part parce qu’il me permettait une première expérience en Allemagne et de l’autre du fait de son centre de recherche (la moitié de mes collègues sont des historiens)."

 

 

Quelles sont tes tâches ?

"Il y a tout d'abord des travaux de communication (actualisation du site web, de la newsletter, du compte Facebook). Et puis l'IFRA collabore avec les théâtres, l'opéra et les musées de Francfort. Pour la Saint-Valentin, j'ai réalisé et monté de petites interviews sur la chanson ou le film d'amour français préférés de plusieurs acteurs culturels de la ville. Nous travaillons aussi avec les écoles des environs et organisons par exemple une lecture bilingue québecois/allemand d’un livre pour enfants pour la Fête de la francophonie. Enfin, j’ai assuré aussi le sous-titrage d’un discours du maire et de la consule générale de France."

Veronica, assistante chargée de la programmation culturelle au Panthéon

Peux-tu présenter ton stage ?

"Je suis stagiaire au sein du Centre des Monuments Nationaux, au Panthéon, pour deux mois. Je suis rattachée au pôle de la programmation et médiation culturelle du monument et je m'occupe de développer des dispositifs de médiation culturelle autour de l'exposition Anselm Kiefer."

 

 

Que t'apporte-t-il professionnellement ?

"C'est mon premier stage dans la culture proprement dit. J'ai ainsi appris à analyser et décrire des œuvres d'art contemporain et toutes les missions liées à la conception et organisation d'une exposition d'art et les événements de presse. Ce stage pourra donc m'ouvrir des portes dans le milieu professionnel que je souhaite intégrer."

 

 

Quelles sont tes tâches ?

"Je m’occupe du suivi de projets artistiques et événementiels liés à l’activité du monument. J'ai conçu un dossier d'études des œuvres d'Anselm Kiefer, exposées de façon permanente, qui sera partie intégrante du catalogue de l'exposition. J'ai eu également des missions aux relations presse et communication et j'ai pu faire moi-même deux visites guidées de l'exposition : une pour un membre de l'équipe Paul Celan de l'ITEM, l'autre pour l'administration du Panthéon."