Quelques étudiant.e.s de Master 2 

Portrait de Hannah. Elle porte des lunettes de soleil et á de longs cheveux bruns. Elle sourit.

Hannah
25 ans

allemande

Mon parcours : Après avoir passé mon Abitur en Allemagne, je suis venue à Paris pour une licence d’études franco-allemandes et interculturelles à la Sorbonne Nouvelle. En 3ème année, j’ai effectué un premier stage au sein de la maison d’édition « Frankfurter Verlagsgruppe » puis j’ai voyagé six mois en Amérique latine. 

Pourquoi avoir choisi ce master ? Il me permet d’approfondir mes connaissances sur la culture germanophone tout en privilégiant les échanges avec des professionnels du secteur culturel. Il s’inscrit bien aussi dans la logique de mon projet professionnel parce qu’il met un accent fort sur la médiation culturelle entre la France et les pays de langue allemande. 

 

Mon projet : Après ce master, j’aimerais bien travailler dans l’édition, idéalement dans une maison d’édition allemande qui publie de la littérature française ou vice-versa.  

Je recommande ce master parce qu’il combine la théorie, la pratique et la professionnalisation. Comme nous sommes en petits groupes, l’ambiance est conviviale et le suivi personnalisé.

Mon parcours: J’ai passé le CESS (équivalent du Bac français) dans une école bilingue (français/allemand) en Belgique, puis j’ai choisi d’étudier les langues et littératures modernes (anglais/allemand) à l’Université de Liège. Je suis partie en Erasmus à Göttingen, puis j’ai terminé ma licence. J’ai fait un an de master en Belgique avant de candidater à la Sorbonne Nouvelle. 

 

Pourquoi avoir choisi ce master ? Avant tout pour “découvrir autre chose” et donner un aspect professionnalisant à mon parcours. J’étais très attirée par le monde de la culture, mais je voulais conserver un lien fort avec la littérature et la langue allemande et avoir également l’occasion de mener des recherches dans ce domaine. 

Mon projet : Au fur et à mesure du master, mon projet s’est précisé et je souhaite aujourd’hui travailler dans la médiation de la littérature jeunesse, particulièrement pour adolescent.e.s. Je fais mon stage dans ce domaine en France, et j’espère ensuite poursuivre sur cette voie en Allemagne. 

Je recommande ce master car il permet de développer des compétences dans un milieu professionnel précis, tout en acquérant un bagage académique et linguistique.

Portrait de Morgan en extérieur. Elle se tient à une balustrade, porte un blouson en cuir noir et une écharpe mauve. Elle sourit

Morgan
23 ans
belge

Camille.PNG

Camille
27 ans
franco-mexicaine 

Mon parcours : J'ai passé mes années de collège et lycée à Munich, avant de rentrer en France pour faire deux licences (histoire et archéologie) et un master d'archéologie à Strasbourg avant de commencer le master MCFA. 

Pourquoi avoir choisi ce master ?  L'archéologie est passionnante, mais au niveau universitaire, elle mène majoritairement à l’enseignement. Je ne savais pas encore très bien comment je voulais utiliser ce bagage culturel, mais la gestion de projets culturels me paraissait assez large pour pouvoir faire évoluer ma passion dans des domaines comme le musée, l'exposition, et même dans les industries créatives !

Mon projet : Les choses ont évolué, je me dirige à présent vers l’événementiel dont la temporalité plus courte et le dynamisme me plaisent beaucoup !

 

Je recommande ce master si l'on a déjà un bagage universitaire et culturel riche qu’on veut valoriser et enrichir.